ENTRETIENS DE CLÉANDRE ET D’EUDOXE SUR LES LETTRES AU PROVINCIAL [Père G. Daniel] - Réf. 3615

60 

Description

ENTRETIENS DE CLÉANDRE ET D’EUDOXE SUR LES LETTRES AU PROVINCIAL [Père G. Daniel]

A Cologne, chez Pierre Marteau à l’Arbre-sec, 1697

1 vol. in-12 (444pp) – Reliure d’époque plein veau brun. Dos à nerfs orné de caissons et de fleurons dorés. Titre sur lettres dorées. Roulette dorée sur les champs. Tranches mouchetées. Quelques légères épidermures et taches noires sur les plats. Dos froissé avec trois épidermures sur les nerfs frottés et deux trous de ver. Coiffe de tête rognée et coiffe de queue frottée. Mors frottés et deux coins émoussés. Intérieur couvert de rousseurs sur l’ensemble de l’ouvrage. Une table des entretiens en début d’ouvrage. Nos ouvrages sont tous en bon état, sauf mentions expresses contraires. Aussi nos descriptions tentent-elles d’être exhaustives. En dépit des imperfections signalées, bel exemplaire dans une reliure d’époque bien conservée.

Selon Barbier (t. 2, p. 128), notre ouvrage « Entretiens de Cléandre et d’Eudoxe sur les lettres au provincial » serait l’œuvre du Père Gabriel Daniel. Le Père Daniel était un historien français, qui entra chez les Jésuites et enseigna la théologie. Puis il reçut le titre d’historiographe de France, et sa vie fut partagée entre la controverse théologique ou philosophique et ses travaux historiques (Michaud, t. 10, p. 105).

Condamné par le Saint-Siège, cet ouvrage qui est ici la dixième édition, s’avère être contre les idées de Blaise Pascal dans les lettres provinciales. « Le caractère des personnages qui parlent dans ces dialogues, tout naturel qu’il est, n’est pas trop commun aujourd’hui. Ce sont deux personnes parfaitement neutres, dans un différend où l’on est infiniment partagé. Toute leur application est à se donner de garde de tous les préjugés, qui pourraient les faire pencher d’un côté plutôt que de l’autre » (p. 2).

Cet ouvrage comprend sept entretiens dont l’histoire des provinciales ; l’examen de la politique des Jésuites selon le système qu’en a fait Pascal dans la cinquième provinciale, etc. L’auteur y ajoute deux autres pièces : Lettre au R.P. Alexandre en faveur de l’auteur de la nouvelle réponse aux lettres provinciales touchant les équivoques et les restrictions mentales ; Lettre aux RR.PP. Jésuites, sur leur nouvelle réponse aux lettres provinciales. Bel exemplaire très intéressant de cet ouvrage anti-janséniste.

Informations complémentaires

Poids 0.500 kg

Renseignez ce formulaire et nous vous contacterons dans les meilleurs délais

Joignez un ou plusieurs documents (max 3) (total max de 10Mo aux formats pdf,doc,docx,xls,jpg)