HISTOIRE DU DONJON ET DU CHATEAU DE VINCENNES, DEPUIS LEUR ORIGINE JUSQU’À LA RÉVOLUTION J.-B.- N. Nougaret et A. de Beauchamp‎ - réf. 3625

90 

Description

HISTOIRE DU DONJON ET DU CHATEAU DE VINCENNES, DEPUIS LEUR ORIGINE JUSQU’À LA RÉVOLUTION [J.-B.- N. Nougaret et A. de Beauchamp‎]

À Paris, chez Brunot-Labbe, et Lerouge, 1807

 

1 fort vol. in-8 (XX+254+247+286) – Reliure d’époque demi-basane fauve. Dos lisse orné d’une pièce de titre beige avec lettres dorées. Plats cartonnés de noir et gris. Des épidermures sur les plats et le dos. Une importante tache de mouillure sur le dos. Coiffes frottées. Champs frottés au niveau des coins et deux coins émoussés. Intérieur frais composé de 3 tomes. Un frontispice à chacun des tomes. Une table des matières en fin des t. 2 et 3. Nos ouvrages sont tous en bon état, sauf mentions expresses contraires. Aussi nos descriptions tentent-elles d’être exhaustives. En dépit des imperfections signalées, exemplaire dans une reliure d’époque sobre et solide.

 

Rare édition originale, complète des trois frontispices, de cette importante histoire du tristement célèbre donjon de Vincennes et dont le titre complet mérite d’être cité : Histoire du donjon et du château de Vincennes depuis leur origine jusqu’à l’époque de la Révolution ; contenant des particularités intéressantes sur les princes, les rois, les ministres, et autres personnages célèbres qui ont habité Vincennes ; et sur les prisonniers qui y ont été enfermés, principalement pendant les règnes de Louis XIII, Louis XIV et Louis XV ; avec un précis historique des guerres civiles dans lesquelles figurèrent les principaux prisonniers du Donjon, depuis le règne de Charles V jusqu’à l’époque de la suppression de cette prison d’Etat. Attribué par Barbier à Alphonse de Beauchamp (Barbier, t. 2, 777), historien d’origine monégasque, resté célèbre pour avoir été mis à l’écart par Fouché parce qu’il s’était servi des papiers du ministère de l’Intérieur, auxquels il avait accès en sa qualité d’employé, pour écrire son Histoire de la Vendée, la collaboration avec Pierre-Jean-Baptiste Nougaret, impressionnant polygraphe aux productions conséquentes (près de 100, v. GDU, t. 11, p. 1121), n’est aujourd’hui plus contestée. En réalité, Beauchamp aurait revu l’œuvre de Nougaret (Quérard, t. 6, p. 460). Cet exposé historique s’intéresse aux temps les plus anciens de Vincennes, et notamment de l’époque du simple rendez-vous de chasse aménagé par Louis VII, puis réaménagé par Charles V qui y installa la Cour près du château de Beauté que Charles VII avait offert à Agnès Sorel. L’ouvrage de Beauchamp et de Nougaret s’intéresse aux plus célèbres locataires de Vincennes, depuis le règne de Charles V jusqu’à 1814. Ainsi y trouve-t-on également d’intéressants détails sur l’enlèvement et la mort tragique du duc d’Enghien, de même que l’on y retrouve Latude, un habitué des prisons de la région parisienne (t. 3, p. 178), Enguerrand de Marigny, le duc de Beaufort, le grand Condé, le Cardinal de Retz, Crébillon fils, Diderot, Mirabeau, Sade. Il faut relever la présence trois frontispices gravés par Edme Bovinet (1767-1837), pour chacun des trois tomes : le premier représente Saint-Louis rendant la justice sous son chêne, le deuxième figure l’évasion du duc de Beaufort, et le troisième représente, en partie supérieure, le château de Beauté et en partie inférieure, le château et donjon de Vincennes. Sobre exemplaire de cette histoire passionnante de la prison de Vincennes, tout un symbole de l’incarcération royale.

Informations complémentaires

Poids 0.700 kg

Renseignez ce formulaire et nous vous contacterons dans les meilleurs délais

Joignez un ou plusieurs documents (max 3) (total max de 10Mo aux formats pdf,doc,docx,xls,jpg)