LE CARDINAL DE BÉRULLE ET LE CARDINAL DE RICHELIEU – 1625-1629 [Abbé de Houssaye] - Réf. 3627

36 

Description

LE CARDINAL DE BÉRULLE ET LE CARDINAL DE RICHELIEU – 1625-1629 [Abbé de Houssaye]A Paris, chez E. Plon et Cie, 1875
1 vol. in-8 (604pp) – Reliure d’époque demi-chagrin marron. Double filet à froid encadrant les plats de percaline. Dos à nerfs orné de filets à froid et de fleurons dorés. Titre sur lettres dorées. Coiffes frottées surtout la coiffe de tête. Epidermures sur le dos. Intérieur frais avec un frontispice représentant le cardinal de Bérulle, et un fac-similé d’une lettre du cardinal de Bérulle à M. d’Herbaut, conseiller du roi. Une table analytique en fin d’ouvrage et une table des matières. Bon exemplaire dans une reliure sobre et solide d’époque.
Cet ouvrage appartient à un ensemble plus vaste, celui de la Vie du cardinal de Bérulle par M. l’abbé M. Houssaye (1834-1880) qui se compose de trois volumes : M. de Bérulle et les Carmélites de France (1575-1611), le P. de Bérulle et l’Oratoire de Jésus (1611-1625) et notre ouvrage, le cardinal de Bérulle et le cardinal de Richelieu (1625-1629). Trois volumes qui se conçoivent très aisément de manière séparée.
Cet ouvrage, qui retrace la vie du cardinal de Bérulle de 1625 à 1629 et ses rapports avec Richelieu, est divisé en onze chapitres : la cour d’Angleterre ; le livre du P. Santarelli ; les affaires d’Etat et d’Eglise ; le cardinalat ; le siège de la Rochelle ; les relations avec les ordres religieux ; les études de l’Oratoire ; le duc de Nevers et la princesse de Gonzague ; la mort du cardinal de Bérulle.
Il s’intéresse à un personnage aujourd’hui méconnu. Pierre de Bérulle (1575-1629) fut fait cardinal en 1627 par le pape Urbain VIII. Homme d’Eglise, il introduisit en France les Carmélites et créa surtout en 1611 la société de l’Oratoire. Egalement homme d’Etat, il est chef du Conseil de Marie de Médicis et l’un des membres influents du parti dévot, ce qui lui vaut l’inimitié du cardinal de Richelieu. Nommé ensuite conseiller d’Etat, il est rapidement destitué par Marie de Médicis en raison de sa politique favorable à l’Autriche, et de son opposition à celle de Richelieu. M. l’abbé Houssaye dira de lui à la page 530 de son ouvrage : « Sa vie est comme ses œuvres. Immoler Jésus-Christ à son Père par le sacrifice, le donner aux hommes par les sacrements ; se remplir de Jésus-Christ pour devenir son image, son instrument, son extension, si l’on ose ainsi parler, à travers les âges : voilà le prêtre, et voilà ce qu’a été le cardinal de Bérulle ». Bon exemplaire envisageant sous un angle passionnant (les rapports avec Richelieu) la vie de Bérulle, et bien complet de son frontispice et de son fac-similé.

 

Informations complémentaires

Poids 1.000 kg

Renseignez ce formulaire et nous vous contacterons dans les meilleurs délais

Joignez un ou plusieurs documents (max 3) (total max de 10Mo aux formats pdf,doc,docx,xls,jpg)