LES MŒURS ANGLAISES OU APPRÉCIATION DES MŒURS ET DES PRINCIPES QUI CARACTÉRISENT ACTUELLEMENT LA NATION BRITANNIQUE [John Brown] - Réf. 3605

48 

Description

LES MŒURS ANGLAISES OU APPRÉCIATION DES MŒURS ET DES PRINCIPES QUI CARACTÉRISENT ACTUELLEMENT LA NATION BRITANNIQUE –

À La Haye, chez P. Gosse Junior, 1758

1 vol in-8 (XII+242pp) – Reliure d’époque demi-basane fauve. Plats cartonnés marbrés de vert, blanc et noir. Dos lisse orné de doubles filets décorés et dorés. Pièce de titre rouge, lettres dorées. Deux taches blanches sur le plat inférieur. De très légères épidermures sur les champs. Intérieur frais, un peu jauni par endroits avec de très rares rousseurs. Page de titre en lettres rouges et noires, accompagnée d’une jolie vignette. Une table des chapitres en début d’ouvrage. Nos ouvrages sont tous en bon état, sauf mentions expresses contraires. Aussi nos descriptions tentent-elles d’être exhaustives. En dépit des très légères imperfections signalées, bel exemplaire dans une reliure sobre.

Selon Barbier (t. 3, p. 323), cet ouvrage est attribué à John Brown, ministre anglican et écrivain du XVIII° siècle. Né en 1715 dans le Northumberland, il fit ses études à Cambridge, occupa divers emplois dans l’Eglise et rejoignit l’armée pour défendre le roi. Puis il devint l’un des chapelains de l’évêque de Carliste et se mit à l’écriture. Il donna, entre autres, « Les mœurs anglaises »  en 1758. Puis peu à peu, il « tomba dans l’abattement et le dégoût de la vie » et se suicida en 1766 en se coupant la gorge à l’aide d’un rasoir. « On trouve dans ses ouvrages en prose une grande connaissance du cœur humain, une saine morale et un style élégant et correct » (Michaud, t. 5, p. 642 ; Quérard, t. 1, p. 530).

Cet ouvrage « Les mœurs anglaises », qui est ici l’édition originale (1758), l’auteur le divise en trois parties. Il attache une importance toute particulière aux principes et aux mœurs d’une nation : ils sont selon lui l’une des causes du déclin et de la grandeur d’une nation, souvent même de sa décadence. La première partie relate la description des mœurs et des principes, qui caractérisent actuellement la nation britannique. De nombreux sujets sont évoqués par l’auteur, comme l’administration civile de la justice, l’éducation (p. 26). La deuxième partie « des effets publics de nos mœurs et de nos principes », s’intéresse aux trois appuis dont l’auteur estime qu’ils font la force intérieure d’une nation : l’habileté, la valeur et l’union. Enfin la troisième partie s’intéresse aux sources des principes et des mœurs. C’est le tableau des mœurs en Angleterre, mais c’est aussi celui des mœurs des Français et des Hollandais, « ou pour mieux dire, c’est une peinture de vices, dont la combinaison, insensiblement amenée au point où elle est, doit être regardée comme la principale cause de l’état actuel de ces Nations ».  « Ses touches [de l’auteur] sont fortes. Il a mis partout des traits saillants, et un vif coloris, qui fixent l’attention, attachent l’esprit, et intéressent le cœur » (avertissement). Bel exemplaire intéressant et rare.

Informations complémentaires

Poids 0.500 kg

Renseignez ce formulaire et nous vous contacterons dans les meilleurs délais

Joignez un ou plusieurs documents (max 3) (total max de 10Mo aux formats pdf,doc,docx,xls,jpg)