POLITIQUE DE TOUS LES CABINETS DE L’EUROPE, PENDANT LES RÈGNES DE LOUIS XV ET DE LOUIS XVI [Louis-Philippe Ségur l’Aîné] - Réf. 3600

84 

Description

POLITIQUE DE TOUS LES CABINETS DE L’EUROPE, PENDANT LES RÈGNES DE LOUIS XV ET DE LOUIS XVI  – 

À Paris, chez F. Buisson, 1801

3 vols in-8 (399+402+435pp) – Reliure d’époque demi-basane fauve. Plats cartonnés. Dos lisses ornés de filets dorés. Pièces de titre et de tomaison rouges. Tranches jaunes. Légères épidermures sur les champs des t. 1 et 2. Dos des t. 1 et 3 très légèrement frottés. Manque à la coiffe de tête du t. 3. Intérieur frais avec des rousseurs. Une table des articles dans chacun des tomes et une table générale des matières à la fin du t. 3. Nos ouvrages sont tous en bon état, sauf mentions expresses contraires. Aussi nos descriptions tentent-elles d’être exhaustives. En dépit des légères imperfections signalées, très bon ouvrage dans une reliure d’époque sobre.

Louis-Philippe de Ségur naquit en 1753. Il fit ses études à Paris, puis à Strasbourg où il suivit un cours de droit public sous le célèbre Koch. A quatorze ans, il prit la fonction de son père, fonction très enviée qui était de servir le roi Louis XV à table. Il entra alors dans la carrière militaire, et fut rapidement nommé colonel en second du régiment de cavalerie Orléans-dragon. Mais malgré sa jeunesse, il cherchait la compagnie des hommes de lettres et lisait Voltaire qu’il admirait beaucoup. Ensuite, il fut nommé ambassadeur de France et ministre plénipotentière en Russie. Il mourut en 1828 à Paris, laissant un certain nombre d’ouvrages (Michaud, 1. 38, p. 675 ; GDU, t. 14, p. 486).

Cet ouvrage de Louis-Philippe Ségur l’Aîné « n’est autre chose que le résumé de la fameuse correspondance du comte de Broglie et de Favier, ce profond publiciste dont les deux rois auxquels elle était destinée eurent si grand tort de ne pas faire leur principal guide » (Michaud, t. 38, p. 677). Il contient des pièces authentiques sur la correspondance secrète du comte de Broglie ; un ouvrage sur la situation de toutes les puissances de l’Europe, dirigé par lui et exécuté par M. Favier ; les doutes sur le traité de 1756 (qui cause de l’ombrage au roi de Sardaigne, qui craint de perdre ce qu’il avait acquis dans le Milanès), par lui-même ; plusieurs mémoires du comte de Vergennes, de M. Turgot. Notre ouvrage est une seconde édition, considérablement augmentée de notes et commentaires, et d’un mémoire sur le Pacte de famille. Bel exemplaire bien complet de ces manuscrits trouvés dans le cabinet de Louis XVI.

Informations complémentaires

Poids 1.400 kg

Renseignez ce formulaire et nous vous contacterons dans les meilleurs délais

Joignez un ou plusieurs documents (max 3) (total max de 10Mo aux formats pdf,doc,docx,xls,jpg)