ŒUVRES DE M. SORET - Réf. 5149

40 

Description

ŒUVRES DE M. SORET 

À Paris, chez la Veuve Duchesne, 1784

2 vols in-12 (XVI+227+228pp) – Reliure d’époque plein veau raciné. Dos lisses ornés de caissons et de fleurons dorés. Pièces de titre rouges et pièces de tomaison marron. Un triple filet doré encadrant les plats. Un filet doré sur les champs. Tranches marbrées. Des épidermures sur les plats. La pièce de titre et la pièce de tomaison du t. 2 sont recouvertes d’une substance qui en altère totalement la lecture. Dos un peu craquelés. Coiffes et champs frottés. Mors frottés avec un très léger trou de ver sur les mors inférieurs du t. 1. Coins légèrement émoussés. Intérieur frais avec un frontispice dans le t. 1 représentant G.J. Soret et gravé par Gaucher. De nombreux traits de crayon de papier dans la marge de plusieurs pages. Une table des matières en fin du second volume. Nos ouvrages sont tous en bon état, sauf mentions expresses contraires. Aussi nos descriptions tentent-elles d’être exhaustives. En dépit des imperfections signalées, bel exemplaire dans une reliure d’époque.

De la vie de J. Soret on ne connaît pratiquement rien, sinon qu’il est né à Paris, qu’il fut avocat au Parlement de Paris et membre de l’académie de Nancy, et qu’il mourut vers l’époque de la Révolution. Il remporta trois fois le prix d’éloquence à l’Académie française (Michaud, t. 39, p. 646). Ses Œuvres publiées en 1784 sont ici l’édition originale. Elles comprennent deux volumes qui « ne contiennent rien autre qu’une nouvelle édition considérablement augmentée de l’Essai sur le mœurs, et quatre lettre y relatives » (Quérard, t. 9, p. 216). La première lettre est adressée à l’auteur du journal chrétien ; la deuxième est sur l’extrait qu’a donné le journaliste encyclopédique, d’un ouvrage intitulé : la spiritualité et l’immortalité de l’âme, avec le sentiment de l’antiquité, tant sacrée que profane, par rapport à l’une et à l’autre ; la troisième lettre est adressée à madame la comtesse de…en lui envoyant le manuscrit de l’Essai sur les mœurs ; la quatrième est de M. le chevalier de Solignac à M…avocat au Parlement de Paris, concernant la première édition de l’Essai sur les mœurs. Bon exemplaire bien complet de son frontispice.

Informations complémentaires

Poids 0.500 kg

Renseignez ce formulaire et nous vous contacterons dans les meilleurs délais

Joignez un ou plusieurs documents (max 3) (total max de 10Mo aux formats pdf,doc,docx,xls,jpg)