Observations de M. Hennequin, avocat, sur l’instruction relative à la mort du duc de Bourbon - 9508

60 

Description

Observations de M. Hennequin, avocat, sur l’instruction relative à la mort du duc de Bourbon – 

À Paris, chez Gabriel Warée, 1832

Un volume in-8, 270 pages, reliure de l’époque demi-basane fauve. Plats cartonnés. Dos lisse orné de filets et de fleurons dorés. Titre sur lettres dorées un peu effacées. Dos frotté. Coiffe de queue frottée. Coiffe de tête un peu abîmée avec les mors supérieurs légèrement fendus. Champs frottés et coins émoussés. Intérieur frais avec des rousseurs. Un signet. Bel exemplaire malgré les imperfections signalées.

Le 27 août 1830, le duc de Bourbon est retrouvé mort dans ses appartements. « La question soumise à la Cour royale de Paris par la famille du prince de Condé était celle de savoir si de l’instruction relative à la mort du Prince résultaient des traces d’assassinat et des indices de culpabilité. » La Cour de Paris déclara dans son arrêt du 21 juin 1831, « qu’il n’était pas établi que la mort du prince eût été le résultat d’un crime. » La partie civile fit un pourvoi en cassation qui se trouva écarté par une fin de non-recevoir, dont « il demeure constant que la question des traces et des indices n’a pas été jugée. » C’est pourquoi la partie civile a fait « réimprimer les Observations qui dans le cours du procès ont été mises sous les yeux des magistrats. » (Prologue) Notre ouvrage se résume en deux parties. La première partie concerne « Le duc de Bourbon ne s’est pas donné la mort » et la seconde « Le duc de Bourbon a péri victime d’un assassinat. » Plusieurs personnes sont soupçonnées dont Madame de Feuchères qui avait de nombreux avantages dans le testament du 30 août 1829. Exemplaire très rare et très intéressant.

Informations complémentaires

Poids 0.500 kg

Renseignez ce formulaire et nous vous contacterons dans les meilleurs délais

Joignez un ou plusieurs documents (max 3) (total max de 10Mo aux formats pdf,doc,docx,xls,jpg)