RELATION DE CE QUI S’EST PASSÉ AU PROCÈS DE MILORD PRESTON ET DU SIEUR JEAN ASHTON - 9514

72 

Description

RELATION DE CE QUI S’EST PASSÉ AU PROCÈS DE MILORD PRESTON ET DU SIEUR JEAN ASHTON  –

À Paris, Imprimerie nationale, 1791

1 vol in-8 (157pp) – Reliure moderne demi-chagrin noir. Dos à nefs avec la date de parution au niveau de la coiffe de queue. Titre sur lettres dorées. Plats cartonnés de rose, vert, violet, doré. Tranches non rognées, sauf la tranche supérieure. Intérieur frais avec de très fortes rousseurs au milieu du livre ; jauni aux pages 113 à 116. Nos ouvrages sont tous en bon état, sauf mentions expresses contraires. Aussi nos descriptions tentent-elles d’être exhaustives. En dépit des quelques imperfections signalées, très bel exemplaire dans une très jolie reliure moderne.

Titre complet : Relation de ce qui s’est passé au procès de Milord Preston et du sieur Jean Ashton, leur conviction et condamnation, pour crime de haute-trahison contre leurs majestés le roi Guillaume et la reine Marie. (Pour avoir conspiré contre la vie de leurs majestés, tâché de les déposer, de changer le gouvernement présent, de faire envahir le royaume d’Angleterre par le roi de France, et exciter une rébellion contre leurs majestés). Avec plusieurs lettres et des mémoires très curieux du roi Jacques au roi de France, au pape et à divers ministres.

Cet ouvrage fut publié par le commandement de la reine, le vendredi 16 janvier 1691, et réimprimé par ordre de l’Assemblée nationale le 26 janvier 1791 (notre ouvrage). Jean Ashton, Preston et Edmund Elliot sont accusés d’un crime de haute-trahison contre le roi Guillaume et la reine Marie, roi et reine d’Angleterre. Ils sont accusés d’avoir « travaillé à troubler la paix et la tranquillité de ce royaume d’Angleterre, à y émouvoir, y exciter et y procurer la guerre et la rébellion contre le roi et la reine, nos légitimes souverains ; à changer et bouleverser leur gouvernement ; à les déposer et les priver de la dignité royale, et leur faire perdre la couronne impériale de ce royaume d’Angleterre, et enfin à faire périr et mourir le roi et la reine » (p. 10). Outre les trois accusés, les intervenants sont : le greffier ; les juges (Holt et Pollexfen) ; l’avocat général (accusateur) ; les sergents ; les conseils des accusé (Jours et Witaker ; le clerc de la couronne ; les jurés et les témoins. Les jurés reconnurent Preston coupable et le juge Pollexfen déclara : « Je crois, Messieurs, que vous avez jugé selon les évidences. Et bien que ce soit un grand malheur à des particuliers de s’engager dans des affaires de cette nature, cependant il est nécessaire que la justice ait son cours, autrement il n’y aurait point moyen de vivre sous aucune société ou gouvernement » (p. 153). « Après cela le prisonnier fut ramené à Newgare ».  Très bel exemplaire de cet intéressant procès du XVIII° siècle en Angleterre.

Informations complémentaires

Poids 0.500 kg

Renseignez ce formulaire et nous vous contacterons dans les meilleurs délais

Joignez un ou plusieurs documents (max 3) (total max de 10Mo aux formats pdf,doc,docx,xls,jpg)