PORTEFEUILLE DE MIL HUIT CENT TREIZE [J. de Norvins] - 11084

114 

Description

PORTEFEUILLE DE MIL HUIT CENT TREIZE  [J. de Norvins]

À Paris, à la librairie universelle de P. Mongie, 1825

2 vols. in-8 (XXXLX+484+510pp) – Reliure d’époque demi-veau cerise. Plats cartonnés en noir et beige. Dos richement ornés de décors dorés et de fleurons à froid. Pièces de titre et de tomaison en maroquin noir. Dos un peu fottés. Coiffes frottées. Un coin émoussé sur le t. 2. Intérieur frais jauni par endroits avec de rares rousseurs. Une table des chapitres dans chacun des volumes. Nos ouvrages sont tous en bon état, sauf mentions expresses contraires. Aussi nos descriptions tentent-elles d’être exhaustives. En dépit des quelques imperfections signalées, bel exemplaire dans une jolie reliure d’époque.

Jacques Marquet de Montbreton de Norvins (1769-1854) était poète et historien. Avant la Révolution, il fut avocat au Châtelet, puis successivement militaire en Allemagne, chef du secrétariat de M. Frochot, préfet de la Seine, secrétaire du général Leclerc à Saint-Domingue. Ayant émigré après le 10 août 1792, ils se rend à Coblence auprès de l’armée de Condé, puis se réfugie en Suisse. De retour à la chute de Robespierre, il est incarcéré deux années à la Force (Fierro, 1104). Sous l’Empire, il fut tour à tour secrétaire général du Conseil d’Etat de Westphalie, secrétaire général de la guerre, envoyé diplomatique à la cour de Bade, chambellan de la reine, introducteur des ambassadeurs, puis pour finir, administrateur dans les états romains, jusqu’en 1814 (Quérard, t. 6, p. 451 ; Michaud, t. 31, p. 61).

Notre ouvrage, qui est ici l’édition originale (Quérard, t. 6, p. 451), est une sorte de tableau politique et militaire renfermant, avec le récit des événements de cette époque, un choix de correspondances inédites de l’Empereur Napoléon, et de celle de plusieurs personnages distingués, soit Français, soit étrangers, pendant la première campagne de Saxe, l’armistice de Plesswitz, le congrès de Prague et la seconde campagne de Saxe. Aussi se révèle-t-il essentiel pour comprendre cette année charnière.

Cet ouvrage devait paraître sous le titre « Histoire politique et militaire de Napoléon, pendant l’année 1813 ». Mais un imprévu en suspendit l’impression, et c’est ainsi qu’en 1835, l’auteur offrit au public le « Portefeuille de 1813 ». « Par une bienveillance toute particulière, écrit l’auteur dans sa préface (p. I et II), des portefeuilles importants m’ont été confiés, soit par des hommes d’état, soit par des hommes de guerre, et j’ai eu le bonheur d’y recueillir des documents inédits du plus haut intérêt, c’est-à-dire un choix de lettres, d’ordres, et de dictées de Napoléon, ainsi que de la correspondance de plusieurs grands personnages, soit français, soit étrangers ». L’auteur débute son ouvrage par l’arrivée de Napoléon à Paris, puis le séjour de Napoléon à Dresde, les conférences de Waldstadt, le congrès de Prague, la bataille de Hanau, etc. C’est toute la vie de Napoléon qui résume cette année et qui laisse dominer trois grands caractères : « l’excès du génie, l’excès de la fortune et l’excès du malheur » (p. XVI). Bel exemplaire très intéressant de cette édition originale recherchée, où M. de Norvins « a été entraîné à considérer et à traiter l’année 1813 » (p. VII), de manière particulièrement exhaustive.

Informations complémentaires

Poids 0.900 kg

Renseignez ce formulaire et nous vous contacterons dans les meilleurs délais

Joignez un ou plusieurs documents (max 3) (total max de 10Mo aux formats pdf,doc,docx,xls,jpg)